MA BABYSHOWER à l'américaine!

Avant de rentrer dans le vif du sujet, et raconter comment j’ai vécu la naissance de notre deuxième enfant ici aux USA, je ferais une petite digression en parlant de la Babyshower qui est un peu l’avant-propos de l’arrivée de bébé, en révélant aussi les petits secrets de sa préparation ^^

 DSC058532

 


LE CONCEPT DE LA BABYSHOWER

Déjà pour ceux qui ne connaissent pas le concept…

La Babyshower c’est quoi ?

C’est une tradition américaine qui consiste à organiser une fête entre copines avant l’arrivée de bébé. (Un peu sur le même principe qu’un enterrement de vie de jeunes filles ou de garçon avant le mariage, qui est cependant beaucoup plus courant en France que la Babyshower).

La tradition américaine veut que cette fête soit célébrer pour l’arrivée d’un premier bébé. Je dirais donc que l’idée de cette fête est « d’enterrer » sa vie de couple sans enfants au même titre que pour un EVGF, l’idée est « d’enterrer » sa vie de jeune fille célibataire. Cette fête annonce donc le changement de rythme de vie qui attend la future maman.  

Quand est-t-elle célébrée ?

Quand bébé ne tarde plus trop à arriver, et que les risques de fausses couches sont à leur minimum, donc vers la fin de grossesse mais pas trop avancée non plus afin que la future maman puisse avoir suffisamment d’énergie au cours de la fête. Donc plutôt vers le 7ème /8ème mois de grossesse.

Qui organise la fête ?

Encore une fois, la tradition américaine voudrait que ce soit les copines qui se chargent de toute l’organisation (préparation du buffet avec décoration et cuisine, jeux, cadeaux en rapport avec le contexte bien entendu…). Tout doit-être une surprise pour la future maman comme lors d’un EVJF pour la future mariée, qui n’est pas censé être tenue au courant de ce qu’il se passe.

Comment se déroule la fête ?

Les filles se rassemblent souvent chez l’une d’entre elle, autour d’un buffet (salé ou sucré au choix selon l’heure de la fête), où elles papotent et préparent des jeux et des activités drôles sur le thème de la maternité, et les bébés bien sûr et avec la future maman au centre d’intérêt. La fête ne se déroule qu’entre filles, les hommes, le futur papa y compris, ne se pas conviés à la fête.

 


MA BABYSHOWER

J’ai un peu dérogé à la tradition sur plusieurs points. Le premier point étant celui de faire ma babyshower pour un second bébé. La raison principale est que le contexte a fait qu’une babyshower s’imposait pour cette grossesse sachant que nous étions aux USA où la babyshower est, comme je l’ai dit une tradition, d’autant plus que je n’en avais pas faite pour ma première grossesse. Pour ma première grossesse, étant en France, je n’avais absolument pas pensé à faire une babyshower, mes amies non plus, car ce n’est tout simplement pas encore si répandue qu’aux USA. Le deuxième point que je n’ai pas non plus tellement respecté est l’organisateur de la fête qui s’est avéré être personne d’autre que moi-même. Encore un point qui a paru un peu étrange aux yeux des américaines (et qui apparemment se fait bien plus en France lorsque les babyshowers ont lieu). La raison me semble évidente, en effet, lorsque l’on s’installe dans un pays, on peut difficilement espérer avoir rassemblé un bon groupe de bonnes copines au bout de si peu de temps (9 mois seulement), et attendre qu’elles organisent une telle fête pour soi. Et puis, je me suis dit que ça serait justement l’occasion de permettre à chacune de faire connaissance et de passer un bon moment. J’ai donc convié toutes les filles avec qui j’avais bien sympathisé depuis mon installation aux USA (il y avait donc des françaises, une américaine et une brésilienne). Finalement, l’avantage c’est que ma babyshower était exactement à mon goût puisque c’est moi qui ai tout organisé ;-) Enfin le troisième et dernier point que je n’ai pas respecté est le moment que j’ai choisi pour faire ma babyshower. J’étais plutôt dans le début de mon 9ème mois de grossesse. La raison c’est que je me suis tout simplement réveillée un peu tard lorsque je me suis dit « finalement ça ne serait pas une si mauvaise idée d’organiser une petite babyshower », mais comme on dit « mieux vaut tard que jamais » ! (En France, pour le peu de babyshower qui se célèbrent, certaines se font parfois même après la naissance du bébé par pure superstition).

Il faut savoir que je me suis un peu « documentée » sur le sujet avant de me lancer dans l’organisation de la fête même si j’avais une petite idée de comment se passaient les choses (merci tous les films américains que j’ai pu regarder qui en font allusion), je voulais que ma fête soit la plus « américaine » possible tant qu’à faire ! C’est d’ailleurs là, que j’ai appris qu’il ne fallait pas seulement prévoir un petit buffet pour se régaler mais préparer des petits jeux autour du sujet concerné. J’ai pu voir qu’il y avait aussi souvent un vrai parti pris sur la décoration. Alors je me suis lancée !

 

La décoration :

*****

  • Le thème

J’ai vu que la plupart des buffets étaient décorés autour d’un thème précis. J’étais tenté de faire un thème bleu, blanc rouge en rappel aux deux drapeaux qui nous lient, le nôtre, Français et celui de notre pays d’accueil, les États-Unis. Puis ne sachant pas tellement dans quel magasin, je pourrais trouver tous les éléments de déco et ne sachant pas si je trouverais facilement des choses sur ce thème, j’ai choisi un thème simple sur deux couleurs : le turquoise et blanc (décoration au plus simple pour un futur petit boy).

Ensuite comme à mon habitude, j’ai fait un petit croquis de mon buffet pour savoir ou mettre, quoi mettre, quoi faire...Bref un plan pour m’organiser à l’avance ! J’avais déjà fait ça pour le buffet d’anniversaire des un de Nolan, et ça m’avait permis d’être assez efficace, d’éviter de prévoir trop, d’acheter des choses qu’au final je n’aurai pas utilisé.  Il ne me manquait plus qu’à « trouver » le bon lieu, celui où il y aurait les éléments qui me seraient utiles à la décoration, à la présentation de mes petites préparations… Après il faut tout de même savoir s’adapter car malheureusement sur place parfois on ne trouve pas toujours exactement ce qu’on cherche, le plat à la bonne taille, le contenant avec la forme qu’on s’imagine… ça demande quelque petites modifications et réajustement mais c’est toujours plus simple quand même de partir avec une base de ce que l’on veut en tête.  

IMG_1214b 

DSC058222

*****

  • Où trouver les éléments de déco ?

J’ai trouvé l’ensemble de tous les éléments déco dans un magasin appelé « party city ». L’avantage c’est qu’il y a pas mal de choix car le magasin est vraiment spécialisé dans la vente d’objets pour les événements comme EVG (Enterrement de Vie de Garçon), EVJF (Enterrement de Vie de Jeune Fille), baptême, babyshower, Halloween,… Et on trouve pas mal de choses (déguisements, décoration pour table, sucreries…) et souvent par thème de couleurs (du coup c‘était assez simple de trouver toute la déco avec le thème que j’avais choisi). En revanche, le prix est assez élevé. J’ai su (un peu tard malheureusement) qu’on pouvait trouver certains petits accessoires comme des petites verrines ou des petites cuillères en plastique pour pas cher dans un magasin appelé « Dollar Tree ». C’était raté pour cette fois mais bon à savoir pour une prochaine.

 

La cuisine :

Bien entendu, mon croquis ne m’avait pas servi exclusivement à prévoir ma déco mais aussi à prévoir ce que je souhaiterais offrir à déguster (sachant que j’étais parti sur un goûter donc un buffet sucré). J’ai d’ailleurs pu tout de suite, évaluer l’ampleur des choses à préparer, et élaborer une liste des choses à faire, puis les intégrer dans un planning, et faire en sorte qu’il soit le plus « réaliste » possible (j’étais consciente de ne pas être une machine et qu’il me serait impossible de faire seule tous les plats et le reste le dernier jour) ! Il m’a bien fallu d’ailleurs une semaine pour tout faire toute seule ! Le plus difficile était de ne pas réserver le plus de choses à faire la veille, sachant bien entendu que je devrais me confronter au problème de la conservation des produits si je décidais de m’y prendre à l’avance. Il fallait donc trouver un équilibre et prévoir dans mes préparations, certaines choses pouvant se conserver sans problème quelques jours à l’avance et quelques autres que je puisse faire au dernier moment. Mais le moins possible à faire au dernier moment, car en cas de mauvaise gestion de son temps, il est toujours important de se prévoir une petite marge de manœuvre pour ne pas se laisser rattraper par le temps ! Bien entendu, dans mon planning, je devais donc TOUT prévoir et pas uniquement le temps réserver à la cuisine mais aussi celui pour l’élaboration des jeux, de la mise en place de la déco… J’y reviendrais donc plus tard en dévoilant le planning que je m’étais imposé pour la semaine.

Globalement, cela était un vrai challenge pour moi, car je n’avais jamais jusque-là, fais moi-même la moitié des préparations que je prévoyais, tels que le muffin ou la meringue, qui faut que l’avoue, pour la meringue du moins, la préparation est compliqué car assez technique, et il faut pouvoir prévoir un essai en cas de loupé, donc du temps supplémentaire! Des décorations en pâte à sucre, j’en avais en revanche déjà faites pour le gâteau de Nolan pour son premier anniversaire, mais je savais justement que cela prenait beaucoup de temps (je me rappelais avoir mis pas loin de 5h à modeler le petit Mickey en pâte à sucre : Rien que ça !).

*****

 

  • Les meringues :

A la base, j’espérais davantage obtenir un résultat plus proche de la meringue Française qui semble plus craquante et plus sèche que la meringue Italienne, et qui était donc plus adaptée aux formes que je souhaitais obtenir. Finalement, sans tellement faire attention, j’ai suivi une recette de meringue à l’Italienne (qui semble d’ailleurs plus complexe). Je n’ai donc pas pu obtenir la forme que je souhaitais, mais finalement j’ai obtenu une texture assez jolie, plutôt nacrée et un goût plutôt fondant. Finalement, je n’étais pas si déçue du résultat. Pour la cuisson et obtenir un aspect corquant en surface et fondant à l'intérieur, j'ai pas mal diminué le temps de cuisson indiqué dans la recette (15min au four à basse température était suffisant mais je pense que c'est le point qu'il faut vraiment adapté selon son four mais aussi selon la taille donnée à ses meringues. Plus elles seront petites, plus elles auront tendance à cuir rapidement).

Voici la recette que j’ai suivie : http://www.750g.com/meringue-francaise-r1834.htm

DSC057582

***** 

  • Les muffins

Pour les muffins, j’ai choisi une recette simple et rapide. J’ai doublé les doses pour être sûr de pouvoir remplir mon plateau de muffins. Et j’ai aussi augmenté la dose de bananes et chocolat pour plus de goût !

Voici la recette que j’ai suivie : http://cuisine.journaldesfemmes.com/recette/351423-muffins-a-la-banane-et-pepites-de-chocolat

DSC058292

DSC058042

DSC058072 

*****  

  • Le gâteau au chocolat et sa décoration en pâte à sucre

Le gâteau au chocolat a gentiment été préparé par mon mari et la pâte à sucre faite maison aussi. Il a également suivi une recette sur internet, je ne saurai pas dire laquelle. En revanche, comme je l’explique plus loin, nous avons eu quelques problèmes avec la pâte qui ne cessait de s’effriter. En effet, mon mari l’avait faite la veille du modelage, et malgré avoir respecté toutes les règles de conservation (recouverte pour la protéger de l’air, et la protéger de la lumière), la texture était quasiment impossible à travailler, et j’ai eu un mal de chien à faire ces petits chaussons. Je pense avoir compris le problème mais un peu trop tard car je me suis rabattue sur la pâte à sucre industrielle pour les autres éléments de déco en dehors des chaussons.

Le problème je pense, c’est que pour rendre la pâte plus malléable, je rajoutais de l’eau, mais la pâte séchait rapidement, ce qui la rendait friable. Il manquait donc je pense de la matière grasse et après coup, j’ai su en fouinant sur internet qu’en rajoutant une graisse alimentaire sous le nom de « CRISCO », mon problème aurait été réglé. Mais ça me sera donc peut-être utile pour une prochaine fois.

 

DSC057742

DSC057752

DSC057772

***** 

  • La Panna cotta mangue

J’ai suivi la même recette que j’avais l’habitude de faire en France, celle du marmiton (site d’ailleurs que j’apprécie pour beaucoup de recettes, pour sa simplicité, et sa clarté), mais bizarrement je n’ai pas tellement apprécié le résultat cette fois. La Panna cotta semblait trop épaisse, presque toujours un peu trop liquide et écœurante. Sachant que c’est la même recette que je suivais en France et qu’elle était toujours réussie, je pense qu’un élément dans la recette était à l’origine du ce résultat médiocre et je pense qu’il s’agirait de la crème liquide ! Affaire à suivre ! Aussi pour me rapprocher de mon thème, j’ai apporté un peu de colorant bleu dans mon coulis de mangue, et obtenu un vert. Ce qui n’était pas une surprise car je savais que l’addition de ces deux couleurs ferait du vert, mais honnêtement je ne trouvais pas le résultat très appétissant… peut-être même si la couleur jaune ne rentrait pas dans le thème, il aurait été préférable de laisser les choses telle qu’elle car de dénaturer trop les choses, ça peut les rendre moins attirantes… et c’était le cas, je trouve. Aussi, le coulis de mangue était un peu trop épais (sachant que la crème l’était aussi), l’ensemble était assez écœurant. En rallongeant un peu le coulis avec de l’eau, j’aurai peut-être réussie à alléger le coulis mais pas sûre! Bref, on ne peut pas tout réussir à chaque coup !

Voici la recette que j’ai suivie (qui fonctionne très bien en France avec une crème liquide allégé) : http://www.marmiton.org/recettes/recette_panna-cotta_17991.aspx

 

DSC058232

 *****

  • Brochette de Chamallow au chocolat

J’ai simplement trempé dans du chocolat fondu, la moitié des chamallow, préalablement piqués sur des brochettes, en déposant quelques éléments de décoration tant que le chocolat était encore chaud. 

DSCF5966 - Copie

DSC057942

DSC058412

 

Les jeux :

Comme je l’expliquais, la tradition veut que la babyshower soit animé par certaines petites activités, certains petits jeux. Je ne savais pas à quel point les filles étaient motivées pour ma babyshower et je ne voulais pas non plus imposer des jeux un peu trop « farfelus ». Jj’ai donc préféré proposer des jeux soft où aucunes participations ne seraient obligatoires. En revanche, pour motiver les troupes, j’avais préparé une petite récompense à la grande gagnante de chaque jeu. Et alors que Pâques approchait à grand pas, je me suis dit, rien de mieux que de mignons petits chocolats.

J’ai donc proposé 3 jeux différents, que j’ai moi-même confectionné de A à Z, ainsi qu’une petite activité :

*****

  • La fiche devinette :

Il s’agit simplement d’une fiche qui regroupe plusieurs questions ou chacune des filles doit « deviner » la réponse. Un jeu de prémonition autour de l’arrivée de bébé : son prénom, son poids, sa taille… Bref ce jeu est traditionnellement proposé lors des babyshowers. J’ai simplement, sélectionné les questions qui me plaisaient le plus et créé une mise en forme rappelant toujours mon thème, sur le logiciel « Photoshop ». Les réponses ont été dévoilées après l’accouchement et j’avais donc prévu d’offrir un petit cadeau à celles qui trouveraient des bonnes réponses.

DSC057552

quiz premonition

 *****

  • Les Incollables :

Il s’agit de questions également avec une bonne réponse à chaque fois. Toutes les filles donnaient leurs réponses et à chaque bonne réponse, chacune accumulait un bon point. Celle qui avait le plus de bons points en fin de partie devait remporter un ensemble de petits chocolats de Pâques très appétissants.

J’avais préparé 15 questions (10 en français et 5 en anglais, pour permettre à toutes de jouer).

L’idée de ce jeu est aussi traditionnelle. L’idée est de proposer des questions plus de « culture générale » aux sujets des bébés, de la maternité et de l’accouchement. J’ai simplement apporté une petite pointe d’originalité en proposant le jeu sous forme « d’incollables ». J’ai choisi de poser des questions dont je pouvais m’assurer l’exactitude des réponses. Enfin, tout comme l’ensemble des jeux, je l’ai confectionné sur Photoshop et j’ai choisi une mise en page en rapport avec mon thème.

DSC057662

Incollables questions

 Incollables reponses

Incollables scorebis

***** 

  • Le Juste prix:

Pour moi c’est le jeu qui a été le moins studieux mais le plus difficile pour tout le monde et le plus drôle ! Ce jeu consiste à disposer plusieurs produits de puériculture, avec plusieurs prix et de demander à chacune à tour de rôle de trouver le bon prix pour chaque produit. Celle qui avait le plus réponses exactes en associant le bon prix au bon produit, était donc l’heureuse gagnante d’un ensemble de petits chocolats de Pâques.

 Ca a également aussi permis de comparer un peu les prix avec la France, et de se rendre compte du budget que représente un bébé aux USA.

Enfin, les filles n’avaient pas toutes la même expérience en termes de Babyshower. Certaines, habitant aux USA depuis longtemps, ou pour d’autres étant elles-mêmes américaines, étaient des habituées de la Babyshower, mais pour d’autres comme moi d’ailleurs, c’était leur première babyshower. J’ai pu donc obtenir des gentilles conseils des habitués et pour les autres une réelle participation. Elles s’étaient d’ailleurs également renseignées sur le sujet et m’ont proposé un jeu traditionnel qui consiste à deviner le tour de taille de la future maman avec une corde ! La gagnante était celle qui se rapprochait le plus de la réalité.

DSC057862

*****  

  • Création de bavoirs:

Enfin j’ai proposé cette petite activité qui consiste simplement à demander à chacune des filles de « décorer » un bavoir tout blanc avec des stylos de plein de couleurs en y écrivant et dessinant ce qu’elles souhaitaient. Pour moi cette activité avait un double intérêt, celui d’amuser les filles et que Téo et moi-même puissions garder un souvenir de cette babyshower.

DSC058592 

FullSizeRender2

*****  

  • Les cadeaux :

Ce sont donc des cadeaux à l’attention du futur bébé (vêtements, jouets, livres, couvertures…). Téo a été vraiment très gâté. Les filles ont même pensé à la maman en m’offrant 1h de massage !!! COOL ^^

 


Le planning :

Vendredi (une semaine plus tôt):

 

Commencer à faire les jeux (préparer questions, faire design…)

Faire les courses de la déco

 

Lundi :

 

Faire plan table et voir ce qu'il manque,

Préparer jeu incollable et fiche devinette, préparer banderole 

Impression des jeux

 

Mardi:

 

Faire jeux juste prix

Faire fiches points du jeu incollable

Préparer banderole 

 

Mercredi

 

Faire les meringues 

Faire déco gâteau (chaussons)

Préparer jeux (découper, rassembler...)

 

Jeudi:

 

Faire déco pâte à sucre du gâteau chocolat (nœuds)

Faire coulis mangue 

Faire muffin banane Chocolat

 

Vendredi:

 

Faire pana cota et ce qu'il reste (cuisine, jeux...)

Faire déco murale

Faire déco muffin 

Faire chamallow

 

Samedi:

 

Faire gâteau Chocolat (monter + finir décoration en pâte à sucre)

Disposer déco table

 


Finalement, au fil des jours le planning a été un peu modifié à cause de certains imprévus. Par exemple, je n’avais pas prévu que nous ne trouverions pas la pâte à sucre en magasin (du moins au début), du coup Michaël s’est amusé à la faire maison, et comme je l’a expliquais plus haut, j’ai rencontré pas mal de problème pour travailler cette pâte. Il m’a fallu alors une soirée entière pour modeler les deux petits chaussons. Les choses prenant plus de temps que prévues, j’ai préféré qu’on persiste à trouver une pâte industrielle, ce qui ne me semblait pas impossible, et que l’on a finalement trouvé au fameux « party city » !

Grâce à la pâte industrielle qui est plus malléable, j’ai pu finir en une matinée (le samedi matin au dernier moment), le reste de ma décoration en pâte à sucre.

J’avais également avancé la préparation de la décoration de la table (nappe, disposition de certains plats, des jeux… sur la table) le vendredi soir, pour avoir le moins de choses à faire possible le jour J.

Il a fallu également prévoir une nouvelle impression des jeux en fin de semaine car certaines choses n’avaient pas été imprimées comme il le fallait la première fois. Et donc, il a fallu, prévoir un nouveau temps de montage des jeux en fin de semaine. Mais même s’il y a eu du changement, je suis assez convaincue de l’utilité qu’a pu avoir mon planning !

 

Maintenant vous savez tout sur la Babyshower à l’américaine ou presque ! En espérant que ça ait donné envie aux prochaines, françaises notamment, d’avoir leur BABYSHOWER !