UNE JOURNEE A ...

marblehead

Ceci a été notre première petite escapade depuis notre arrivée à Boston. Disons que comme je continuerai de l’expliquer dans la rubrique « installation… », nous avons été également (enfin je dirais surtout), préoccupé par l’aspect plus administratif (la paperasse) l’achat d’une voiture, la recherche d’un logement définitif… Du coup nous n’avions pas 100% de notre temps pour les consacrer à ce que nous aimons le plus : la découverte et le voyage. Mais nous avons profité que Michaël soit encore en vacances pour s’évader une petite journée.

Déterminer à découvrir du pays sans pour autant s’éloigner de trop pour rester « disponible » en cas de besoin, nous avons choisi une destination proche. Par contre, pour cette escapade, nous n’étions pas encore au complet, puisque notre Tobiyou (surnom de notre petit fox Tobi), ne nous rejoindra qu’à la mi-septembre, c’est-à-dire une fois installés dans notre logement définitif.

POURQUOI aller à Marblehead ?

  • La proximité de Boston (environ 1h de route)
  • C’est une petite ville qui a du charme (urbanisme à l’européenne : nous nous retrouvons dans des ruelles, qui peuvent nous faire penser plus aux espaces étroits en Europe plutôt qu’aux grands espaces américains).
  • L’été est selon moi, la meilleure saison pour s’y rendre (même si nous sommes arrivés avec de la pluie… heureusement que le soleil a rapidement fait son retour). En effet, Marblehead se trouve en bord sur la côte et pouvoir manger au pied du petit port est plus agréable en été.

NOTRE JOURNEE

Nous sommes partis en fin de matinée, et nous étions arrivés un peu après 12h à cause du trafic sur la route qui nous a surpris. Et comme il pleuvait, nous avons préféré donc nous arrêter dans un restaurant, et sur les conseils de « guidesulysse » sur la nouvelle Angleterre, nous avons choisi « the Landing Restaurant ». L’emplacement du restaurant est juste idéal : au bord de l’eau avec une jolie vue sur l’océan ! Et quand nous comme arrivés, comme par magie, le soleil était de retour ! Que demande le peuple !

 


La question du droit d’entrée des poussettes dans les restaus aux USA… 

Le seul petit hic, comme la plupart des restaurants aux Etats-Unis semble-t-il, c’est qu’ils acceptent rarement les poussettes ! Le problème c’est que nous sommes souvent sortis en France au restaurant avec Nolan lorsqu’il était tout bébé, et nous pouvions sans problème le laisser dans sa poussette ! On s’arrangeait d’ailleurs souvent pour que ce soit l’heure de sa sieste, et du coup, nous pouvions faire un petit break pendant notre repas. On s’était un peu imaginé faire la même chose en arrivant, faire manger Nolan en premier et pouvoir le laisser faire sa sieste et nous manger à notre tour. Mais cela n’a pas été possible. Alors c’est vrai, Nolan c’est un petit garçon maintenant, il tient assis dans sa chaise, mange quasiment la même chose que les adultes sauf qu’il a encore besoin de faire des siestes comme un bébé car en plus c’est un gros dormeur ! Même en leur donnant notre charmante explication, que nous préférerions qu’il reste dans sa poussette pour faire sa sieste, ça n’a pas fonctionné, et ils ont refusé comme ils le font quasiment à chaque fois. Du coup, après plusieurs refus nous nous sommes pliés à cette exigence, et essayons de faire en sorte que le petit bout dorme plus tard. Après tous ces refus systématiques, je me suis quand même interrogée sur leur façon de procéder lorsqu’il s’agissait d’un bébé d’un ou deux mois, qui ne tient pas assis dans une chaise. Et j’ai eu un début de réponse à force d’observation. En fait, leur chaise pour enfant se compose toujours de deux parties. Et la partie supérieure s’enlève pour que les parents puissent fixer le cosi dessus. Et vous allez me dire, qu’en est-il pour les parents qui ont fait le choix de ne pas acheter de cosi ? Eh bien, eux ils ne doivent pas avoir le droit d’accès ! Non je plaisante, mais en tout cas, ici, cette situation est presque impossible. Il semblerait lorsque les parents sortent de la maternité, ils sont raccompagnés jusqu’à leur véhicule ou le personnel médical vérifie bien que le cosi est installé dans la voiture. Pas de cosi, pas de retour chez soi, c’est aussi simple que ça ! Apparemment, rentrer « à pied » de la maternité ne fait pas parti des options possibles. Bref, donc comme ce passage est obligatoire alors le risque que des parents ne possèdent pas de cosi est quasiment impossible ! Voilà, ce que pour le moment j’ai pu obtenir comme informations à ce sujet…


 

 

IMG_1542

Autrement, nous avons été tous les deux agréablement surpris par nos assiettes ! Mon gratin de macaroni au fromage et au homard était juste une merveille et même chose pour Michaël avec ses carbonaras aux crevettes. Nolan a aussi goûté à nos plats, et il semblerait que lui aussi se soit régalé. Il a été également gâté puisqu’il a eu le droit à de magnifiques petits crayons de couleurs pour s’occuper et une feuille avec des images à colorier ^^ (je trouve d’ailleurs que c’est très fréquent ici, que les restaurants aient un petit quelque chose pour les enfants et cette petite attention est même appréciée par les parents). Plutôt sympa !

Nous avons également discuté avec nos voisins de table, des canadiens sexagénaires qui avaient quittés l’Allemagne il y a très longtemps et qui étaient là en vacances. Nous avons donc pu discuter  de ce que représenter « quitter son pays pour un autre, pour une autre vie » et recevoir de beaux encouragements de leur part. Ça fait toujours plaisir, surtout lorsque ça ne fait qu’une semaine que l’on vient d’arriver ^^

marblehead2

 

Après ce repas, nous avons décidé de marcher un peu jusque dans la ville pour découvrir les environs et aussi un peu digérer ! Je suis rentrée dans des magasins de décoration pour la maison. Il y avait pas mal de « babioles » autour du thème de la mer. Ca m’a fait penser à tous ces petits magasins qu’on trouve également de l’autre côté de l’Atlantique, à l’Ile d’Oléron par exemple, avec tous pleins d’objets de souvenirs, des torchons bleu et blanc, des lampes en bois flotté, des cadres en coquillages… de l’objet un peu kitch à celui l’objet qui apporte un vrai plus dans la déco ! En tout cas, si on veut décorer une pièce chez soi, sur le thème de la mer, c’est ici, qu’il faut venir farfouiller. Nous sommes arrêtés dans un glacier faire nos gourmands ! Puis nous avons dû accélérer le pas car un bel orage se rapprochait de nous. Les premières commençaient à faire leurs apparitions quand nous sommes arrivés au niveau de la voiture. Nous avons donc continué un peu la visite en voiture. Nous nous sommes arrêtés à plusieurs endroits où la vue était magnifique ! Même la pluie avait bien fait son travail, car elle nous a offert un splendide couché de soleil. Nous étions curieux aussi de voir qu’est-ce que nous pouvions trouver sur la presqu’Ile « Marblehead Neck ». Puis nous avions découvert principalement, de grosse résidence privée. Au bout de la presqu’Ile, nous avions seulement trouvé ce phare sur cette grande pleine verte, un joli paysage, mais rien de bien plus captivant. Nous sommes venus plus dans l’espoir de faire du repérage, en se disant que nous prendrions le temps de revenir si l’endroit nous avait plu. C’était donc une petite sortie sympa que nous avions apprécié. Nous savons qu’il y a encore d’autres choses à voir comme le « Civil War Museum », peut-être pour une autre fois. Aussi avec un petit bout ce n’est pas simple d’organiser ce genre d’activités mais en tout cas nous avons remarqué qu’il y avait pas mal d’activités nautiques possibles : le paddleboard, le kayak et même du voilier ! Nous avons vu un " Yacht club" sur Marblehead Neck et des écoles de voiles sur le retour.

 

marblehead3

marblehead4

 


La privatisation des espaces « naturels » aux Etats-Unis, des rives, de la côte…, parlons-en…

Marblehead est une ville assez mignonne mais comme beaucoup d’endroits aux états unis, je trouve que les plus belles choses sont réservées pour ceux qui peuvent se l’offrir… alors oui vous allez me dire rien de surprenant, avec une population représentée par plus de 50% par la religion protestante, le contraire serait même étonnant.  Cependant, ce qui m’étonne c’est de s’approprier de la sorte les espaces « naturels » qui selon moi, appartient à tous ou plutôt je devrais dire ne devrait appartenir à personne. Sur Marbelhead Neck, nous avons tout juste pu entrevoir l’océan. Un bout peut-être seulement entre deux grosses énormes maisons mais rien de plus… c’est un peu frustrant… on aimerait pouvoir longer la rive, trouver des grands espaces publiques à un moment donner qui nous offriraient une vue époustouflante… mais rien de tout cela. Les maisons sont alignés les unes derrières les autres, la seule vue que nous pouvons avoir c’est la façade de chacune de ses maisons, qui sont certes très bien entretenues mais franchement j’ai envie de dire « on s’en fou » ! Je sais bien que c’est loin d’être le seul endroit comme ça aux Etats-Unis, lorsque nous étions allés à Malibu, je m’attendais à voir une grande et belle plage (comme dans les séries) depuis la route. Et bien il fallait deviner que derrière les maisons alignées au bord de la route, c’était l’océan ! Nous avions, je me souviens, la chance de nous faufiler à un endroit pour « voir » ce qu’il se passait de l’autre côté, et on pouvait apercevoir ces rangées de maisons sur pilotis, et une plage gigantesque et « privé » (du fait de la non accessibilité) et déserte ! Pour moi c’est juste dommage de « cacher » cet endroit, de ne pas le valoriser davantage… Et puis, aujourd’hui je n’ai pas besoin de partir si loin pour voir ce genre de « paysage ». Nous habitons tout près d’un lac, nous avons même une très belle vue sur celui-ci depuis notre chambre, depuis la cuisine. Notre logement se trouve sur une colline, donc l’accès au lac depuis notre logement n’est pas possible puisqu’un fossé nous sépare. Nous avons voulu faire le tour du lac, en pensant qu’il y aurait un petit chemin qui ferait simplement le tour. Nous avons la chance, d’avoir un petit chemin de même pas 500m qui traverse les bois en longeant le lac mais après c’est tout ! Il y a aussi une descente à bateau et un ponton à un endroit pour avoir UN point de vue sur le lac mais tout le reste ce sont encore des maisons qui sont alignés au bord du lac et qui ont le privilège de profiter de NOTRE nature. Je crois simplement qu’avoir étudié l’architecte en France et bien sûr l’urbanisme me fait être beaucoup plus critique sur ce genre de choses. Après, je ne vois pas que les aspects négatifs puisque je reconnais que sur d’autres aspects, les Etats-Unis c’est agréable/ On a cette sensation de liberté sur certaines choses. On peut par exemple librement, venir avec son canoë et allé se promener sur le lac. C’est un exemple parmi tant d’autres mais je saurai un jour les rassembler dans un post pour rendre plus pertinente ma remarque.


ON A APPRECIE

  • Le restaurant : The landing Restaurant (l’originalité plats : traditionnel repensé avec les produits de la mer… très bon !)
  • Les petits commerces sur la « Washington street »
  • Les ruelles près du port
  • Les vues :
  1.  Depuis le « Ligthhouse » sur la presqu’Ile « Marblehead Neck »
  2. Depuis la « Front Street » (proche du Fort Sewall) vers le phare du « lighthouse »

ON N’A PAS APPRECIE

  • Le trafic sur la route (à l’aller) – un jour de la semaine (hors week-end)
  • Le manque d’accès sur la côte surtout sur Marblehead Neck